top of page

Comment prier ?

​Je vous conseille de commencer par vous signer et par réciter un Notre Père (en français ou en latin) avant toute prière.

Notre Père, qui es aux cieux,

que ton nom soit sanctifié,

que ton règne vienne,

que ta volonté soit faite

sur la terre comme au ciel.

Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour.

Pardonne-nous nos offenses,

comme nous pardonnons

aussi à ceux qui nous ont offensés.

Et ne nous laisse pas entrer en tentation

mais délivre-nous du Mal.

En latin, 

Pater noster qui es in cælis :

sanctificétur Nomen Tuum;

advéniat Regnum Tuum;

fiat volúntas Tua, sicut in cælo, et in terra.

Panem nostrum quotidiánum da nobis hódie;

et dimítte nobis débita nostra,

sicut et nos dimíttimus debitóribus nostris;

et ne nos indúcas in tentatiónem;

sed líbera nos a Malo.

Faut-il être baptisé(e) ?

Que vous soyez baptisé(e) ou non, vous pouvez vous signer et réciter le "Notre Père" et toute prière chrétienne. A la condition, que votre mental et votre cœur soient en accord avec le "au nom du Père, et du Fils et du Saint Esprit, Amen". Un seul Dieu, 3 Personnes, un mystère et pas mal de questions :) . Peut être aurez vous envie de vous rapprocher d'une Eglise, qu'Elle soit catholique romaine ou gallicane, protestante, orthodoxe... Le Christ a enseigné aux 12 apôtres, chacun a gardé dans son cœur et transmis ses Enseignements selon le charisme et le tempérament qui lui était propre. Il existe donc de nombreuses Eglises qui pourront surement répondre à vos questions si vous avez besoin.

Encore une fois, si vous avez des grieffes ou des réticences contre Dieu, les institutions religieuses..., je vous invite à faire la part des choses entre l'enseignement que vous lisez et les interprétations que l'on vous a donné et que vous en avez tiré. Vous pouvez aussi avoir des pactes religieux ou révolutionnaires de vies antérieures qui vous incline vers ou contre le "religieux". Religieux et différent de spirituel (aussi la section "qui Etes vous") 

A 5 ans, 10 ans , 20 ans ou 40 ans, 50 ans 60 ans, nous ne comprenons pas la "vie" et ce qu'on a voulu nous en faire croire de la même manière, nous apprenons à discerner. A faire la part des choses, à pardonner. Part- donner = redonner la part de responsabilité à chacun selon le niveau de responsabilité, les connaissances et les circonstances... Pardonner, n'exclut pas que l'auteur doivent répondre de ses actes.

Les auteurs de manipulation, de violence sexuelles, psychologiques et physiques se retrouvent dans tous les milieux, dans les familles, à l'école, dans les associations culturelles et sportives, au travail, à l'université ... et oui, ils en a aussi dans le domaine de la justice, dans le monde médicale... et dans le monde religieux.

Aucun milieu n'est épargné, nous nous devons d'être vigilant mais confiant. Aimer c'est agir en accord avec son cœur et pour le meilleur de chacun. Aimer, cela demande du courage... c'est aussi vivre selon sa Vérité et travailler pour la Justice avec Respect et Intelligence.

Il est primordial d'être en PAIX avant de prier Christiquement, de faire la part entre l'Homme Jésus et ce que l'égo mal placé et le désir de pouvoir des hommes et des femmes en ont fait et comment certains mal intentionnés se sont servis de l'Energie d'Amour et de Pardon pour abuser de leurs frères et sœurs en humanité.

................................................................................................................................................

LE CHRIST N'EST PAS LES ABUS QUE DES HOMMES ET DES FEMMES MAL ATTENTIONNE(E)S ON FAIT EN UTILISANT L'ENERGIE D'AMOUR ET DE PARDON QU'IL EST VENU NOUS TRANSMETTRE.

 

Quelque soit l'époque, un "religieux" demeure un homme ou une femme avec ses qualités et ses défauts. On ne jette pas le bébé avec l'eau du bain... on ne ferme pas non plus les yeux sur les abus (quel qu'ils soient). Tous abus doivent être signalés ! Pour la victime comme pour l'auteur. Ceci afin de permettre à l'auteur de pouvoir librement comparaître et demander pardon devant sa (ou ses) victime(s) avant de comparaître devant Dieu et devant lui même ! Qu'il ne puisse pas reprocher à sa victime d'avoir collaborer par son silence à son manque de prise de conscience de la gravité des faits. Si il s'agit d'un "malade mental", il faut qu'il soit soigné et enfermé. Exprimer peut être un acte extrêmement difficile et combien n'ont pas été entendu alors même qu'ils avaient exprimer les faits! C'est prodigieusement scandaleux et c'est bien pour cela que la Justice divine reste le dernier jugement et c'est bien soi avec soi qu'il faudra juger...

Dieu nous laisse le temps de nous juger humblement, honnêtement, 

Il nous laisse le temps de demander (et de nous) pardonner.

Soi avec soi, soi avec l'autre, les uns les autres...

 

 

être spirituel est ce renoncer au bonheurEmilie Meillerais Gallois
00:00 / 13:34
bottom of page